08/03/2019 17:30 - 19:00

Décor de fête à la Villa Farnesina.

François Martin, Conférencier en Histoire de l’Art.

Sera proposé dans ce cours une promenade dans le Rome de la Renaissance qui nous fera rencontrer Michel-Ange, Raphaël et le Bernin. Seront particulièrement évoqués la chapelle Sixtine et les fresques de Michel-Ange, les « Stanze » du Vatican de Raphaël ou encore les plus fameuses sculptures de Michel-Ange de la Pieta en passant par la « Terrabilita » du Moïse. La promenade fera escale au XVIIe siècle avec les sculptures du Bernin mais aussi à la villa Farnésine et au palais Farnèse.

 

Décor de fête à la Villa Farnesina

 

Sur les bords du Tibre, entourée de jardins, la « Farnésine » fut construite pour un homme d’affaires, Agostino Chigi, qui voulut en faire un lieu de fêtes et de culture.

Conçues par Peruzzi, un architecte, ami de Raphaël, les façades, rythmées par des pilastres, sont harmonieuses et sobres : pas de statue, pas d’ornement en stuc, une discrétion qui contraste avec le luxe et le raffinement de l’intérieur, dont l’accès était réservé à quelques privilégiés et initiés. Les fêtes qui s’y déroulèrent, réunissaient humanistes, esthètes, et jolies femmes.

Peruzzi, qui était aussi peintre et scénographe, décora plusieurs salles en affichant une extraordinaire maîtrise de la perspective et de l’art du trompe-l’œil. Un peintre vénitien mais établi à Rome, Sébastiano del Piombo, participa à la décoration à travers de ravissantes scènes mythologiques.

Mais l’intervention la plus prestigieuse fut celle de Raphaël. Le Maître y a réalisé la célèbre fresque du « Triomphe de Galatée », mélange de volupté et de spiritualité. Raphaël a également conçu tout le décor d’une galerie sur le thème de la fable antique de l’Amour et Psyché. Les plus grands élèves de son atelier sont intervenus dans l’exécution.

La grande salle des fêtes, au 1erétage, donne l’impression de s’ouvrir sur l’extérieur à travers des fausses colonnades en trompe-l’œil.

Le décor de la salle dite « des Noces » est l’œuvre majeure d’un peintre siennois : Giovanni Antonio Bazzi, dit-il Sodoma. Sa fresque des noces d’Alexandre et de Roxane, est un chef d’œuvre de grâce et de sensualité, aussi précieuses que l’élégance de la fresque du mur d’à côté : « la famille de Darius aux pieds d’Alexandre ».

Après la mort d’Agostino Chigi, la villa fut achetée par les Farnèse (d’où son nom de Farnésina), qui en fermèrent les loggias. Puis, laissée à l’abandon, elle se dégrada lentement au fil des siècles. De récents et importants travaux de restauration ont redonné à la construction et à ses décors, une grande partie de leur splendeur d’antan.

Les vendredi 16, 23 novembre, 25 janvier, 8 février, 8 mars, 26 avril de 17h30 à 19h00.