Philosophie : ASPECTS ET EFFETS DU POUVOIR HUMAIN (4/4) Fr. Albert-Henri Kühlem O.P., Docteur en Théologie.

28 février 2017 à 17 h 30

1- Cours

Le pouvoir exerce sur l’Homme une mystérieuse attirance et peut susciter en lui maintes variations d’admiration et de jalousie. C’est la raison pour laquelle l’Homme se voit basculer depuis toujours entre l’acceptation de la nécessité du pouvoir pour le bien de la communauté et l’intérêt personnel qui pourrait en résulter, s’il était du côté des régnants. Le pouvoir peut effectivement être source de corruption et de manipulation. Mais faut-il toujours qu’il en soit ainsi ? Le pouvoir ne pourrait-il plutôt pas devenir une source de paix mutuelle et d’un épanouissement existentiel pour chaque membre de la communauté, c’est-à-dire pour les dirigeants ainsi que pour ceux qui leur font confiance ? Quelles en seraient les conditions préalables ?