HISTOIRE DU CHRISTIANISME DE BYZANCE A AIX-LA-CHAPELLE (Ve-XIe siècles) OU UNE HISTOIRE COMPAREE DES CHRISTIANISMES D’OCCIDENT ET D’ORIENT (3/8) Claire Reggio, Enseignante à l’Université d’Aix-Marseille.

6 décembre 2016 à 17 h 30

1- Cours

Il a fallu trois siècles pour que l’Église soit acceptée dans l’Empire romain. À la fin du IVe siècle, les chrétiens ne pensent pas que l’Église puisse subsister en dehors de ce cadre : circonscriptions civiles et circonscriptions religieuses coïncident ; les évêques sont assimilés à des hauts fonctionnaires ; l’empereur convoque des conciles, etc.

Pourtant, l’Empire est bien malade. À la mort de Théodose (395), il est divisé définitivement en deux parties : orientale et occidentale. Au cours du Ve siècle, l’Empire romain d’Occident disparaît sous les coups des invasions dites barbares. En Orient, l’Empire se maintient encore dix siècles sur un territoire de plus en plus exigu. L’Église survit à toutes ces vicissitudes et se transforme profondément. Au cours des siècles qui séparent l’Antiquité du Moyen Âge, le fossé se creuse entre l’Église latine et l’Église grecque. Le cours s’attachera à comprendre comment et pourquoi l’excommunication réciproque du légat du pape et du patriarche de Sainte-Sophie en 1054 a confirmé la rupture, déjà ancienne, entre Rome et Byzance.

Les 11 octobre, 8 novembre, 6 et 13 décembre, 10 et 31 janvier, 7 et 14 mars de 17h30 à 19h00.