LOUIS MASSIGNON ET LE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN 2/3 Fr. Jean-Marie Mérigoux O.P., Docteur en Histoire et Civilisation.

22 janvier 2016 à 17 h 30

Cours

Souvent considéré à notre époque, à l’instar du père Anawati dominicain, du père Abd el-Jalîl franciscain, et de Louis Gardet, comme l’un des prophètes du dialogue islamo-chrétien, l’orientaliste français Louis Massignon (1883-1962), a laissé de nombreuses  études sur le monde arabo-musulman et sur la  mystique musulmane. Revenu à la foi chrétienne à Bagdad en 1908, il fut profondément marqué par le  message du Père de Foucauld, le bienheureux frère Charles de Jésus. En consacrant sa vie, ses  voyages, ses conférences, ses engagements et sa magistrale étude sur al-Hallâj, un mystique mort à Bagdad au XIe siècle, il s’efforça de renouveler le regard chrétien sur le monde musulman. Ordonné prêtre grec-melkite-catholique au Caire en 1950, Louis Massignon fut considéré par certains comme un maitre et un prophète, mais il provoqua aussi des réserves chez d’autres. C’est pourquoi il est  éclairant pour nous qui sommes  souvent à la recherche d’un authentique dialogue avec des fidèles d’autres religions, de nous efforcer de comprendre ce que fut l’itinéraire  spirituel  de ce  mystique chrétien.

Les 22 et 28 janvier.